Bio et Beauté

Sensibilisés à la protection de l’environnement et consommateurs avertis de produits biologiques au quotidien (aliments, cosmétiques, produits d’entretien, etc.), nous nous sommes intéressés à l’agriculture Bio en Chine et au rapport des Chinois à la santé et à la beauté.

Comme décrit précédemment dans la rubrique « pensée chinoise » l’Homme, identifié à l’Univers, est en interaction permanente avec la Nature.

Cependant la rapide industrialisation avec sa cohorte d’usines non normées et l’urgence à nourrir une population exponentielle ayant conduit, comme partout dans le monde, à un usage intensif des produits chimiques de toutes sortes dans l’agriculture, le taux de pollution est extrême dans les villes comme dans les campagnes, engendrant un taux croissant de maladies respiratoires, cancers et autres malformations génétiques.

REVOLUTION VERTE

Volonté politique et économique, protection urgente de l’environnement, la révolution verte est cependant bien en marche en Chine. Parallèlement aux mesures de recyclage, au déploiement d’énergies renouvelables, l’agriculture biologique a connu un développement spectaculaire ces 10 dernières années propulsant le pays au 2ème rang des pays producteurs de bio derrière l’Australie. Majoritairement dédiés à l’export, les aliments biologiques tentent de conquérir plus d’espaces de distribution, mais restent l’apanage de consommateurs avertis et aisés. Les scandales sanitaires à répétition (lait frelaté, chloroforme dans les choux, etc.) entravent la confiance des consommateurs vis-à-vis des produits locaux, mais peu ont évidemment la possibilité et les moyens d’acheter des produits d’importation labellisés.

SANTÉ ET BEAUTÉ

Encore aujourd’hui les Chinois privilégient leur pharmacopée légendaire pour se soigner, ils connaissent les vertus des plantes et des animaux et équilibrent naturellement leur alimentation (thés, soupes, féculents, fruits et légumes, peu de viande, grande variété de graines et haricots, etc.).

Les émissions télévisées sur la santé (comme sur la cuisine d’ailleurs) sont nombreuses, même si elles flirtent quelquefois entre « expertise médicale» et « remèdes miracles » dans le but de vendre…

Le rapport à la beauté est aussi traditionnel : la peau laiteuse, légèrement rosée, est le critère n°1 ; tous les grands de la cosmétique rivalisent d’invention pour proposer des produits pour « blanchir » la peau des Chinoises qui fuient le moindre rayon de soleil.

On trouve des milliers de marques de cosmétiques dans le pays, avec toutes des « vertus » évidemment, mais sans étiquetage des compositions… Beaucoup se prévalent d’être naturelles et surfent sur la vague « verte » copiée sur les produits européens ou inspirée des plantes ancestrales (succès par exemple de la marque chinoise Herborist, maintenant commercialisée en France). Mais à ce jour, aucune marque chinoise n’est labellisée Bio !?

La France bénéficie d’une réputation inégalée pour son savoir-faire en cosmétique et en parfumerie, ce luxe est mondialement reconnu. Dans l’imagerie des Chinois la Française prend soin de son apparence, soigne sa ligne, elle est naturellement élégante et a une belle peau... L’expertise française en matière de produits biologiques, accompagnée d’un discours éducatif de sensibilisation et d’éthique, est un atout pour pénétrer le marché chinois où les scandales dans la cosmétique se succèdent (cellules prélevées sur des cadavres, etc.). Opportunité commerciale certes, mais aussi aussi pensons-nous, le devoir de faire partager ce que nous avons de meilleur, pour la santé et le bien-être de tous !